.

Les cinq questions fondamentales du management

Publié par Mouahé Régis KONAN

Que votre organisation soit à but lucratif ou non, quel que soit son secteur d'activité, public, privé ou social, Les cinq questions fondamentales du management vous aidera à opérer son auto-évaluation stratégique.

Ce guide, de Peter F. Drucker, Frances Hesselbein et Joan Snyder Kuhl, a un double objectif : (1) vous aider à réfléchir par vous-même et (2) vous préparer vous et ceux qui vous entourent à mettre en place des discussions et des prises de décision productives. Les cinq questions fondamentales du management sont les suivantes :

1. Quelle est notre mission ?

Une mission doit venir de vous ; elle doit avoir un sens profond, doit être quelque chose en laquelle vous avez foi. Son énoncé doit être court et extrêmement précis. Il faut qu’il puisse tenir sur un T-shirt.

Pour qu’une mission soit efficace, il faut qu’elle coïncide avec vos opportunités, vos compétences et votre engagement. Pour faire le plus de bien possible, il faut savoir résister à l’envie de se disperser, et développer la volonté de mettre un terme à ce qui ne marche pas.

Une des responsabilités les plus importantes d’un dirigeant est de s’assurer que tout le monde au sein de l’organisation connaît la mission, la comprend et la vit. Un conseil : ne jamais faire passer votre mission au second plan pour obtenir de l’argent.

2. Qui est notre client ?

Il est impossible d’obtenir une définition complète de vos résultats sans un apport important de la part de vos clients. Dans une entreprise, un client est quelqu’un qu’il faut satisfaire. S’il ne l’est pas, il n’y a pas de résultat, et rapidement, plus d’entreprise.

Les organisations du secteur social ont deux types de client. Le client principal, qui verra sa vie changée par votre travail. Et les clients secondaires qui sont les bénévoles, membres, partenaires, donateurs, sources de références, employés et autres qu’il faut satisfaire (besoins, désirs et espoirs).

Le client principal n’est jamais le seul client ; et le satisfaire lui, sans satisfaire les autres, ne ferait qu’affaiblir vos performances.

3. A quoi le client accorde-t-il de la valeur ?

La première règle que vous devez intégrer, c’est que vous ne rencontrerez jamais de client irrationnel. Sauf exception, le client se comporte toujours de manière logique dans sa situation. Les dirigeants ne doivent en aucun cas essayer d’imaginer la réponse à cette question mais toujours se tourner vers les clients pour les interroger.

Il est capital que vous sachiez ce qui est important pour votre client principal. Mais en réalité, tant que vous ne comprenez pas également ce qui importe à vos clients secondaires, vous ne pourrez pas reconstituer les pièces du puzzle.

4. Quels sont nos résultats ?

Chaque organisation doit identifier ses clients, apprendre ce qui est important pour elle, développer une réponse adéquate et juger honnêtement que possible si elle a bel et bien changé des vies.

Les progrès et les résultats peuvent être appréhendés en termes qualitatifs et quantitatifs. Ces deux types de mesure sont liés – ils s’éclairent l’un l’autre – et ils sont tous les deux nécessaires pour comprendre quels changements l’organisation impulse, et à quel point une vie peut en être améliorée.

Votre devoir est d’investir vos ressources dans un domaine où les possibilités sont multiples et où vous pouvez réussir.

5. Quel est notre plan ?

Le plan comprend : vision, mission, objectifs, buts, étapes, budget et appréciation. Un plan efficace intègre cinq éléments que sont l’abandon, la focalisation, l’innovation, la prise de risques et l’analyse. Votre plan commence par une mission. Il finit par un plan d’action et un budget. Le plan d’action permet d’évaluer les objectifs – qui fait quoi et pour quand ? – et le budget contient les ressources nécessaires au bon déroulement du plan.

Vos objectifs sont fondamentaux et devraient être peu nombreux. Si vous en avez plus de cinq, vous n’en avez aucun, vous vous étalez au point de ne plus avoir de substance.

Si une définition de votre vision – qu’elle tienne en quelques mots ou en une page – vous aide à donner vie à votre projet, ne vous en privez pas.

Vous trouverez dans le livre les définitions des termes clés, une liste de questions supplémentaires à explorer (que j’apprécie énormément) et des ressources complémentaires de grande valeur. Vous pouvez télécharger, sur le site de l’éditeur, un extrait du livre.

Les cinq questions fondamentales du management, de Peter F. Drucker, Frances Hesselbein et Joan Snyder Kuhl, est un livre disponible dans la collection Nouveaux Horizons. Vous pouvez donc l’acheter à prix réduit dans les librairies partenaires si vous êtes à Haïti ou en Afrique francophone. Prix de mon exemplaire à Abidjan en Côte d’Ivoire : 4.000 F CFA (6,10 €) - les prix peuvent varier d’une librairie à une autre.

Il vous est demandé de ne pas vous plonger dans la lecture du livre au dernier moment. Les cinq questions paraissent simples, mais elles ne le sont pas tant que cela.

Poster un commentaire

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.